[Livre] « Malscience » – de la fraude dans les labos

Nicolas Chevassus-au-Louis a publié, ce mois, son livre « malscience – de la fraude dans les labos« , une enquête de terrain et essai critique sur le phénomène de la fraude scientifique.

Nicolas Chevassus-au-Louis a déjà publié sur ce sujet. Son dossier « chercheurs pris en fraude », qu’il a publié dans Mediapart, le 13 août 2013, constitue une des enquêtes intéressantes en France sur la question de la fraude en recherche scientifique.

L’auteur a inventé le terme  « malscience » et affirme qu’elle « se répand aussi vite que la malbouffe ».

« Les tricheries et manquements éthiques en science ne se limitent certainement pas aux États-Unis ou à la Suède. C’est un phénomène mondial en pleine expansion, démontre notre collaborateur Nicolas Chevassus-au-Louis qui a inventé le terme « malscience », sur le modèle de « malbouffe », pour décrire l’« explosion de la fraude scientifique », écrit son collaborateur Michel de Pracontal aujourd’hui dans Mediapart.
 

Sorti le 1 septembre aux Éditions du Seui, le livre Nicolas Chevassus-au-Louis (208 pages) revient sur les grands scandales de fraude scientifique et présente les résultats de son enquête.

« 2 % des scientifiques reconnaissent avoir inventé ou falsifié des données », écrit l’auteur.

Nicolas Chevassus-au-Louis est docteur en biologie journaliste, qui écrit régulièrement dans Mediapart. Il a également publié dans le journal Le Monde sur la controverse liée à la découverte de la trisomie 21.
Il a publié au Seuil Savants sous l’Occupation en 2004, Les Briseurs de machines en 2006 et Un iceberg dans mon whisky en 2009.

Lire en ligne la description de l’éditeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*