[International] En Algérie, un Arrêté ministériel pour la prévention et la lutte contre le plagiat

Le ministère algérien de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique (MESR) a publié un Arrêté (n°933 du 28 juillet 2016) fixant les règles relatives à la prévention et la lutte contre le plagiat.

Le MESR a réagi aux derniers scandales de plagiat dans les universités algérienne. Il a donné une définition de ce qui est considéré comme étant du plagiat (article 3).

En octobre 2015, Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tahar Hadjar, a répondu une à question d’un membre du Conseil de la nation sur le phénomène du plagiat au niveau des universités algériennes.

De nombreuses mesures ont été mises en place afin de lutter contre ce phénomène, dont la création d’un portail électronique dédié à la publication et la diffusion des recherches scientifiques, ainsi que l’obligation pour les chercheurs de déposer leurs travaux, thèses ou mémoires de fin d’études.

En Algérie, le plagiat scientifique est  <<une faute professionnelle de quatrième degré dont l’auteur est passible d’une expulsion de l’établissement universitaire>>, beaucoup d’universitaires ont été sanctionnés ces dernières années. Dans une université de l’est algérien, une directrice de la faculté des sciences sociales et humaines et deux autres enseignants ont été exclus pendant quatre ans de toute participation à des activités pédagogiques telle que la supervision de thèses et des mémoires de fin d’étude.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*